Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

_________________

SOO BAHK DO - Moo Duk Kwan










Recherche

 

 Bienvenue sur le blog Shiwol do-jang !


Shiwol do-jang est un espace mental construit en France à partir de la pratique de l'art martial Soo Bahk Do -Moo Duk Kwan. 
Le Soo Bahk Do est un art martial coréen, façonné par la culture et la tradition coréennes. Si certaines de ses techniques remontent à plusieurs centaines d'années, l'art dans sa forme moderne naît en 1945. La Corée recouvre tout juste sa liberté après 30 ans d'occupation japonaise lorsque Hwang Kee fonde son école Moo Duk Kwan à Séoul, d'où est issu le Soo Bahk Do.

blogfev09-001.jpg


La pratique du Soo Bahk Do repose sur les principes de respect du vivant ("hwal" en coréen) et d'harmonie nécessaire entre l'humain et la nature. Sont également considérées comme fondamentales la cohésion du groupe et la solidarité. Enfin, comme le veut l'empreinte confucéenne, la relation entre l'enseignant et l'élève étudiant est considérée comme étant de la plus haute valeur. On trouvera aussi toutes sortes de textes, réflexions, digressions comme autant de petites sentiers cheminant dans l'art martial et au-delà.

Articles Récents

14 juillet 2007 6 14 /07 /juillet /2007 10:51

Nous avons trouvé à Porto Heli le lieu introuvable. Entre l'église à la blancheur éclatante, et le bord de mer, en face, des coins mousseux de végétation méditerranéenne décrite par Hölderlin. 
C'est une maison abandonnée. Hantée par des jeunes désoeuvrés, qui ont aussi bien écrit des poèmes pour célébrer l'instant, que fait leurs besoins sur le parquet (autre manière de cueillir la rose éphémère?). Nous ça nous va, parce que la constellation Shiwol n'ignore pas que dans les poubelles et les immondices, peuvent se trouver les germes les plus précieux de l'avenir. Rien de ce qui est humain ne nous est étranger, disait le poète rendu fou.  Rien de ce qui est vivant ne doit nous rester étranger -question de composition des corps- Mais on préfèrera toujours un coup de pied pointé vers la Lune, que de regarder entre nos jambes. Reconnaître chaque cratère de l'astre satellite, c'est autre chose.
La terrasse serait assez grande pour accueilir un do-jang extérieur, qu'on couvrirait avec des toiles pour se protéger du soleil. A l'intérieur, on installerait deux ou trois chambres et un bureau. Les chambres seraient pour ceux qui se proposent de résider là, parce qu'ils prendront plusieurs semaines ou mois de leur existence pour s'entraîner d'arrache-pied. Le bureau serait le lieu de recherche. Une bibliothèque composée de tous les livres mis en commun serait l'un des trésors du lieu. On pourrait également séjourner là pour réfléchir ou écrire. Il y aurait un jardin, à la taille modeste mais suffisante pour cultiver un peu.


newdo-jang.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires