Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

_________________

SOO BAHK DO - Moo Duk Kwan










Recherche

 

 Bienvenue sur le blog Shiwol do-jang !


Shiwol do-jang est un espace mental construit en France à partir de la pratique de l'art martial Soo Bahk Do -Moo Duk Kwan. 
Le Soo Bahk Do est un art martial coréen, façonné par la culture et la tradition coréennes. Si certaines de ses techniques remontent à plusieurs centaines d'années, l'art dans sa forme moderne naît en 1945. La Corée recouvre tout juste sa liberté après 30 ans d'occupation japonaise lorsque Hwang Kee fonde son école Moo Duk Kwan à Séoul, d'où est issu le Soo Bahk Do.

blogfev09-001.jpg


La pratique du Soo Bahk Do repose sur les principes de respect du vivant ("hwal" en coréen) et d'harmonie nécessaire entre l'humain et la nature. Sont également considérées comme fondamentales la cohésion du groupe et la solidarité. Enfin, comme le veut l'empreinte confucéenne, la relation entre l'enseignant et l'élève étudiant est considérée comme étant de la plus haute valeur. On trouvera aussi toutes sortes de textes, réflexions, digressions comme autant de petites sentiers cheminant dans l'art martial et au-delà.

Articles Récents

13 octobre 2007 6 13 /10 /octobre /2007 08:38

Quelqu’un demanda à Epictète comment on peut dîner d’une manière qui plaise aux dieux.
– Si, dit-il, tu mets dans cet acte de la justice, de la raison, de la retenue, de la décence, n’est-ce pas une manière de plaire aux dieux ?
Lorsque tu demandes de l’eau chaude et que l’esclave n’obéit pas, ou bien obéit en apportant de l’eau tiède ou encore est absent de la maison, n’est-ce pas plaire aux dieux que de ne pas s’irriter et de ne pas élever la voix ? – Mais comment supporter pareilles choses ? – Esclave, ne veux-tu pas supporter ton frère ? Comme toi, il a Zeus pour ancêtre, et il est né dans les mêmes germes que toi, du même principe venu d’en haut ; parce que tu es à un rang supérieur au sien, vas-tu t’instituer son tyran ? Ne te rappelles-tu pas qui tu es et à qui tu commandes, que c’est à des parents, à des frères par nature, à des descendants de Zeus ? – Mais je les ai achetés ; ce n’est pas eux qui m’ont acheté ! – Prends garde ! Où diriges-tu ton regard ? Vers la terre, vers le gouffre, vers les misérables lois des morts, non vers les lois des dieux.
 
                                                                                               
                                                                                            Epictète, Entretiens 1, 13

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires