Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

_________________

SOO BAHK DO - Moo Duk Kwan










Recherche

 

 Bienvenue sur le blog Shiwol do-jang !


Shiwol do-jang est un espace mental construit en France à partir de la pratique de l'art martial Soo Bahk Do -Moo Duk Kwan. 
Le Soo Bahk Do est un art martial coréen, façonné par la culture et la tradition coréennes. Si certaines de ses techniques remontent à plusieurs centaines d'années, l'art dans sa forme moderne naît en 1945. La Corée recouvre tout juste sa liberté après 30 ans d'occupation japonaise lorsque Hwang Kee fonde son école Moo Duk Kwan à Séoul, d'où est issu le Soo Bahk Do.

blogfev09-001.jpg


La pratique du Soo Bahk Do repose sur les principes de respect du vivant ("hwal" en coréen) et d'harmonie nécessaire entre l'humain et la nature. Sont également considérées comme fondamentales la cohésion du groupe et la solidarité. Enfin, comme le veut l'empreinte confucéenne, la relation entre l'enseignant et l'élève étudiant est considérée comme étant de la plus haute valeur. On trouvera aussi toutes sortes de textes, réflexions, digressions comme autant de petites sentiers cheminant dans l'art martial et au-delà.

Articles Récents

30 novembre 2008 7 30 /11 /novembre /2008 09:27

Dans une publication récente, de celles qui donnent encore un peu d'espoir quant à la presse, les propos d'un universitaire américain spécialiste de management : " un dirigeant, c'est quelqu'un qui définit la réalité".

 

Dans une autre publication, pas très avouable, quelques propos de Philippe Petit, funambule.

(NDLR : un funambule, c'est un humain qui marche sur un fil, sans filet ni bouée, de préférence à plusieurs centaines de mètres du sol)

 

  • Chong shin Tong Il "Des thèses entières ont été écrites sur la concentration. Que je n'ai jamais lues ou consultées (...) D'ordinaire, le candidat à la concentration se replie sur lui-même, se détache des contingences extérieures, se met des oeillères. Je procède de manière inverse. Au moment nécessaire, je m'ouvre au maximum. Tous mes sens se mettent en action. Je hume, j'entends, je ressens. Jusqu'à la plus petite vibration qui pourrait entraver ma préparation. Une fois sur le fil, je tourne la page. Le monde était contre moi. Soudain, il est avec moi (...)
  • Maheum Mon projet n'a jamais été d'apprivoiser mes muscles, mais de ressembler à un oiseau. Ce ne sont pas mes muscles qui dirigent mais mon coeur. L'ascèse est un état que je ne connais pas. Ce n'est pas en maltraitant mon corps que j'aboutis à quelque chose, c'est en émettant et en suivant une idée (...).
  • Inne L'entraînement, c'est l'âme du travail de l'artiste. Même à 60 ans, je m'entraîne 3 heures par jour. C'est pour moi un besoin quasi mystique. Au fil des années, j'ai noirci une multitude de carnets où je note mes gammes. En les feuilletant récemment, je me suis aperçu que la référence "première fois" est omniprésente dans leurs marges. (...) j'invente et c'est cette réalité là qui m'entraîne au sens premier du terme."
  • LA PAROLE et LA PENSEE (jong Jik/ him jo jung) "chuter" ou "tomber" sont des mots que je n'utilise jamais. Ils ne font pas partie de mon vocabulaire. Tout simplement parce que ces éventualités sont inimaginables pour moi. Si on me presse de m'exprimer sur ce sujet, j'utilise la métaphore de l'oiseau. Quant à chuter ou tomber, je préfèrerais admettre que je me mettrais à voler.(...)  D'un côté, il y a la "pesanteur" et de l'autre "l'apesanteur", son exact contraire. Peuve que la marge entre les deux est ténue. Moi qui relie les obstacles, les montagnes ou les tours, je pense que je relie, un peu, les hommes (...). Par essence, un funambule doit se détacher des forces contraires. Regardez autour de vous, les gens font malheureusement l'inverse : ils s'obstinent à baisser la tête et à traîner leurs pieds".

 

On doit notamment à Philippe Petit, en 1974, la traversée des 2 tours du World Trade center, réalisée sans autorisation, après avoir confectionné de faux badges de déménageurs, trompé la sécurité, et passé la nuit en haut des tours pour se préparer. La traversée fut réalisée au petit matin du 7 août.

 

propos parus dans le supplément week-end du samedi 29 novembre du journal l'Equipe, recueillis par Benoît Heimermann

http://www.lequipemag.fr/EquipeMag/Mag/le-crime-artistique-du-siecle-20081127_142219.html

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Dodeline - dans esprit Moo Do
commenter cet article

commentaires