Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

_________________

SOO BAHK DO - Moo Duk Kwan










Recherche

 

 Bienvenue sur le blog Shiwol do-jang !


Shiwol do-jang est un espace mental construit en France à partir de la pratique de l'art martial Soo Bahk Do -Moo Duk Kwan. 
Le Soo Bahk Do est un art martial coréen, façonné par la culture et la tradition coréennes. Si certaines de ses techniques remontent à plusieurs centaines d'années, l'art dans sa forme moderne naît en 1945. La Corée recouvre tout juste sa liberté après 30 ans d'occupation japonaise lorsque Hwang Kee fonde son école Moo Duk Kwan à Séoul, d'où est issu le Soo Bahk Do.

blogfev09-001.jpg


La pratique du Soo Bahk Do repose sur les principes de respect du vivant ("hwal" en coréen) et d'harmonie nécessaire entre l'humain et la nature. Sont également considérées comme fondamentales la cohésion du groupe et la solidarité. Enfin, comme le veut l'empreinte confucéenne, la relation entre l'enseignant et l'élève étudiant est considérée comme étant de la plus haute valeur. On trouvera aussi toutes sortes de textes, réflexions, digressions comme autant de petites sentiers cheminant dans l'art martial et au-delà.

Articles Récents

29 mai 2013 3 29 /05 /mai /2013 07:31

L'homme moderne collectionne les clés sans savoir ouvrir une porte ; sceptique, il se débat entre des concepts sans en soupçonner la valeur intrinsèque ni l'efficacité. Il classe des idées à la surface de la pensée et n'en réalise aucune en profondeur. Il se paie le luxe du désespoir, ce qui est bien le luxe de la commodité. Il croit avoir fait des expériences alors qu'il ne fait qu'éviter celles qui s'imposent et qu'il n'a même pas les possibilités intellectuelles de faire ; son expérience, c'est celle de l'enfant qui s'étant brûlé, veut abolir le feu.

Perspectives spirituelles et faits humains, Fritjhof Schuon

Partager cet article

Repost 0
Published by Dodeline - dans épigraphes
commenter cet article

commentaires

shouhart 29/05/2013 12:35


Ce n'est pas l'écran qui me le permet à mon sens. Ce qui me le permet c'est mon intention transformée en action, quel que soit l'outil. Or cet écran là s'il est un outil de matéralisation (ou
simplement de mise en évidence) de ce possible là (ou le clavier rattaché du moins), que permettrait la voix, entre autres moyens, est également celui de son accumulation, de son détachement, et
de sa désincarnation. C'est un hologramme, ça n'est pas un fantôme.

shouhart 29/05/2013 12:26


haha


avec deux H Shouhart s'il te plait, comme dans l'onomatopée du rire en guise de préambule, sinon on va me prendre pour un chouan, ou l'économiste chouard, ou que sais je encore ! avec le choucas,
ça me dérangerait pas tiens. Mais pas avec l'échouant, ça non.


Shouhart, redrick de son petit nom, est celui qui ne peut raconter ce qu'il endure  dans une zone au delà de toute connaissance humaine, au delà de toute expérience. Pique nique au bord du
chemin. Je te le donnerai, sans attente de retour bien évidemment. Mais tu ferais bien de le recevoir quand même !

Dodeline 29/05/2013 12:17


... Cela dit Shouart, c'est tout de même l'écran qui te permet de le dire.

shouhart 29/05/2013 12:06


cela me fait songer à l'impossible transmission de l'expérience et sa pauvreté (benjamin), mais qui peut désormais être décrite plus justement comme l'abolition de l'expérience et de l'errance
nécessaire à l'expérience. Tout est possible derrière un écran noir, c'est à dire plus rien.

Dodeline 29/05/2013 12:13



Merci Shouart, noisy mais sage ...