Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

_________________

SOO BAHK DO - Moo Duk Kwan










Recherche

 

 Bienvenue sur le blog Shiwol do-jang !


Shiwol do-jang est un espace mental construit en France à partir de la pratique de l'art martial Soo Bahk Do -Moo Duk Kwan. 
Le Soo Bahk Do est un art martial coréen, façonné par la culture et la tradition coréennes. Si certaines de ses techniques remontent à plusieurs centaines d'années, l'art dans sa forme moderne naît en 1945. La Corée recouvre tout juste sa liberté après 30 ans d'occupation japonaise lorsque Hwang Kee fonde son école Moo Duk Kwan à Séoul, d'où est issu le Soo Bahk Do.

blogfev09-001.jpg


La pratique du Soo Bahk Do repose sur les principes de respect du vivant ("hwal" en coréen) et d'harmonie nécessaire entre l'humain et la nature. Sont également considérées comme fondamentales la cohésion du groupe et la solidarité. Enfin, comme le veut l'empreinte confucéenne, la relation entre l'enseignant et l'élève étudiant est considérée comme étant de la plus haute valeur. On trouvera aussi toutes sortes de textes, réflexions, digressions comme autant de petites sentiers cheminant dans l'art martial et au-delà.

Articles Récents

8 décembre 2009 2 08 /12 /décembre /2009 21:42
18h10 ce mardi. Private s'agite dans les couloirs, avec sa copine Naomi.
Marchant en sens inverse, je l'attrappe par l'épaule et lui dit de se calmer ; peut-être est-ce la 36ème fois que je profère ces paroles, dans ce lieu aujourd'hui ; elle s'écroule par terre de tout son grand corps en rigolant de manière hystérique. Je lui dis de venir m'aider, et je m'aperçois que c'est la seule chose qui pouvait la sortir de cet état de délaissement, et de profond ennui, que son excitation ne sert qu'à tromper. Elle me suit et en quelques pas elle a changé d'état.
En salle des maîtres, je sors du carton les do-boks tout neufs, et lui en tend 5 ou 6, en lui demandant de les ranger dans le placard que j'ai préalalblement ouvert.
On fait quelque chose ensemble, un enfant et un adulte ; peut-être est-ce pour elle la première fois de la journée, de la semaine, je n'ose pas dire, du mois. J'en veux pour preuve le sérieux et le calme qu'elle a soudain, elle que je ne vois jamais ainsi. Puis elle me demande d'une façon ingénue, où enfin, il n'y a plus aucune simagré.

" Est-ce que tu veux que je te passe tous les draps ? "

Dans son lit frais de do-bok, l'école, le blanc sans couture. Vite de quoi écrire, vite !

Partager cet article

Repost 0

commentaires