Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

_________________

SOO BAHK DO - Moo Duk Kwan










Recherche

 

 Bienvenue sur le blog Shiwol do-jang !


Shiwol do-jang est un espace mental construit en France à partir de la pratique de l'art martial Soo Bahk Do -Moo Duk Kwan. 
Le Soo Bahk Do est un art martial coréen, façonné par la culture et la tradition coréennes. Si certaines de ses techniques remontent à plusieurs centaines d'années, l'art dans sa forme moderne naît en 1945. La Corée recouvre tout juste sa liberté après 30 ans d'occupation japonaise lorsque Hwang Kee fonde son école Moo Duk Kwan à Séoul, d'où est issu le Soo Bahk Do.

blogfev09-001.jpg


La pratique du Soo Bahk Do repose sur les principes de respect du vivant ("hwal" en coréen) et d'harmonie nécessaire entre l'humain et la nature. Sont également considérées comme fondamentales la cohésion du groupe et la solidarité. Enfin, comme le veut l'empreinte confucéenne, la relation entre l'enseignant et l'élève étudiant est considérée comme étant de la plus haute valeur. On trouvera aussi toutes sortes de textes, réflexions, digressions comme autant de petites sentiers cheminant dans l'art martial et au-delà.

Articles Récents

14 avril 2013 7 14 /04 /avril /2013 20:49

(...)

Même un habile mathématicien ne saurait fixer le nombre de choses contenues entre le ciel et la terre. Même une main pouvant palper les choses les plus ténues et insaisissables ne saurait se saisir d'un rayon de lumière. Et cependant, qu'un homme puisse recueillir dans la paume de sa main des catégories opposées à partir du faîte suprême, suscitant ensemble le feu et l'eau, est dû au souffle commun que partage le yin et le yang et à la stimulation mutuelle qu'ils exercent l'un sur l'autre. N'est-ce pas de cette façon que Fu Yue put chevaucher les constellations opposées de Chen et Wei ?

Ainsi le yin parfait, glacial comme le vent des hautes régions de l'air, et le yang parfait ardent comme un brasier incandescent, se mêlent et se croisent, formant l'harmonie dont naissent les dix mille êtres. S'il n'y avait que des mâles et aucune femelle, comment pourrait-il alors y avoir des transformations créatrices du yin et du yang ? Ce sont elles qu'on appelle "discussion sans paroles" et "dao ineffable". C'est pourquoi, qui veut appeler à lui ceux qui sont éloignés recourt, à leur égard, au non-agir ; et qui veut rendre plus proches ceux qui le côtoient emploie envers eux la non-ingérence. Seul celui qui opère nuitamment est capable d'une telle efficacité. Dès lors les coursiers de guerre sont renvoyés pour engraisser les terres et les ornières tracées par les chars ne se prolongent vers des contrées lointaines. C'est ce qu'on appelle "se déplacer en restant assis", "s'immerger dans la terre ferme", "s'enténéber à midi et resplendir à minuit", "fondre la colle l'hiver et produire de la glace l'été". 

Huainan Zi, "De l'examen des choses obscures" p 268-269

Partager cet article

Repost 0

commentaires