Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

_________________

SOO BAHK DO - Moo Duk Kwan










Recherche

 

 Bienvenue sur le blog Shiwol do-jang !


Shiwol do-jang est un espace mental construit en France à partir de la pratique de l'art martial Soo Bahk Do -Moo Duk Kwan. 
Le Soo Bahk Do est un art martial coréen, façonné par la culture et la tradition coréennes. Si certaines de ses techniques remontent à plusieurs centaines d'années, l'art dans sa forme moderne naît en 1945. La Corée recouvre tout juste sa liberté après 30 ans d'occupation japonaise lorsque Hwang Kee fonde son école Moo Duk Kwan à Séoul, d'où est issu le Soo Bahk Do.

blogfev09-001.jpg


La pratique du Soo Bahk Do repose sur les principes de respect du vivant ("hwal" en coréen) et d'harmonie nécessaire entre l'humain et la nature. Sont également considérées comme fondamentales la cohésion du groupe et la solidarité. Enfin, comme le veut l'empreinte confucéenne, la relation entre l'enseignant et l'élève étudiant est considérée comme étant de la plus haute valeur. On trouvera aussi toutes sortes de textes, réflexions, digressions comme autant de petites sentiers cheminant dans l'art martial et au-delà.

Articles Récents

1 octobre 2013 2 01 /10 /octobre /2013 07:22

A l'âge de 24 ans, Dogen1 se rendit en Chine, à la recherche du vrai Zen. Il ne l'y trouva pas. Il rencontra une très haute civilisation, mais pas ce qu'il cherchait. Un jour chaud d'été, alors qu'il se disposait à repartir au Japon, il vit devant un petit temple un très vieux moine occupé à disposer des champignons pour les faire sécher. La chaleur était vraiment torride, aussi Dogen lui demanda :

- Pourquoi travaillez-vous ainsi ? Vous êtes un moine âgé, et de plus un dignitaire. Pourquoi ne pas faire appel aux jeunes ? Et puis aujourd'hui, il fait trop chaud pour travailler, pourquoi ne pas attendre un jour plus clément ?

- Vous venez du Japon et vous m'avez l'air d'un bon jeune homme. Vous connaissez le bouddhisme, mais vous n'entendez rien à l'essence du Zen. Un autre n'est pas moi et je ne suis pas un autre. Un autre ne peut pas faire l'expérience de mon action. Si je ne pratique pas moi-même, je ne puis comprendre. Je dois faire mon expérience de sécher les champignons.

Dogen fut vraiment surpris. Il demanda encore : 

- Mais pourquoi aujourd'hui, par ce temps ?

Le vieux moine répondit :

- Ici et maintenant, c'est très important. Pour sécher les champignons, il faut qu'il fasse sec et chaud, demain, il peut pleuvoir, et les champignons ne seront plus aussi frais. Je dois travailler maintenant, ne me dérangez pas. Si vous voulez trouver le vrai Zen, aller voir mon Maître Nyojo2

Dogen ne partit pas et Maître Nyojo l'éduqua.

 

dogen4


La philosophie de Dogen consiste essentiellement en trois principes :

  • se concentrer ici et maintenant
  • Un autre n'est pas moi et je ne suis pas un autre
  • Shikantaza : seulement s'asseoir 3

 

D'après Taisen Deshimaru, La pratique du Zen

- autre source : article Dogen, wikipedia


Dogen (1200-1253) est le plus grand Maître de l'école Soto du bouddhisme Zen, qu'il introduisit au Japon après avoir séjourné en Chine. Il entreprit le voyage en Chine en 1223, dans le but d'approfondir sa pratique. Une question l'aurait tout particulièrement travaillé : Si tous les êtres possèdent originellement la nature de Bouddha, pourquoi faut-il s'entraîner et adopter des pratiques ascétiques pour atteindre l'état de Bouddha ?

Lors d'une autre conversation avec le même homme, Dogen lui posa la question : "Quel est le sens de la lettre ? Comment doit-on lire les sutras ? 1-2-3-4-5, répondit le vieux moine.

3 Dans un ouvrage que Dogen écrivit à son retour au Japon, on peut lire : "Ayant seulement étudié avec mon Maître Nyojo, et ayant pleinement réalisé que les yeux sont horizontaux et le nez vertical, je reviens chez moi les mains vides."  

Partager cet article

Repost 0

commentaires