Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

_________________

SOO BAHK DO - Moo Duk Kwan










Recherche

 

 Bienvenue sur le blog Shiwol do-jang !


Shiwol do-jang est un espace mental construit en France à partir de la pratique de l'art martial Soo Bahk Do -Moo Duk Kwan. 
Le Soo Bahk Do est un art martial coréen, façonné par la culture et la tradition coréennes. Si certaines de ses techniques remontent à plusieurs centaines d'années, l'art dans sa forme moderne naît en 1945. La Corée recouvre tout juste sa liberté après 30 ans d'occupation japonaise lorsque Hwang Kee fonde son école Moo Duk Kwan à Séoul, d'où est issu le Soo Bahk Do.

blogfev09-001.jpg


La pratique du Soo Bahk Do repose sur les principes de respect du vivant ("hwal" en coréen) et d'harmonie nécessaire entre l'humain et la nature. Sont également considérées comme fondamentales la cohésion du groupe et la solidarité. Enfin, comme le veut l'empreinte confucéenne, la relation entre l'enseignant et l'élève étudiant est considérée comme étant de la plus haute valeur. On trouvera aussi toutes sortes de textes, réflexions, digressions comme autant de petites sentiers cheminant dans l'art martial et au-delà.

Articles Récents

7 mars 2014 5 07 /03 /mars /2014 15:33

Affamée mais incapable de toucher à quelque nourriture, je restai là, dans les courants d'air qui me glaçaient le sang.

Lorsqu'elle m'aperçut dans le grand hall, elle vint jusqu'à moi.

- Tu es libre de partir, me dit-elle d'une voix à la fois douce et ferme. Regarde autour de toi, il n'y a ni porte, ni serrure.

Je regardai autour de moi, sans bien savoir si ces alentours n'étaient pas plutôt l'intérieur de moi. Effectivement, ni porte, ni serrure, ni clé. Seulement un composé de cellules conscientes, rentrant en relation les unes avec les autres d'une infinité de manières au gré des instants successifs.

Dans l'obscurité silencieuse, je me répétai : ni porte, ni serrure, ni clé. Rassemblant mes forces, je me levai, et pris la direction qu'aucune flèche n'indiquait.

  Das Schwarze Auge, Ulrich Kiesow

Partager cet article

Repost 0

commentaires