Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

_________________

SOO BAHK DO - Moo Duk Kwan










Recherche

 

 Bienvenue sur le blog Shiwol do-jang !


Shiwol do-jang est un espace mental construit en France à partir de la pratique de l'art martial Soo Bahk Do -Moo Duk Kwan. 
Le Soo Bahk Do est un art martial coréen, façonné par la culture et la tradition coréennes. Si certaines de ses techniques remontent à plusieurs centaines d'années, l'art dans sa forme moderne naît en 1945. La Corée recouvre tout juste sa liberté après 30 ans d'occupation japonaise lorsque Hwang Kee fonde son école Moo Duk Kwan à Séoul, d'où est issu le Soo Bahk Do.

blogfev09-001.jpg


La pratique du Soo Bahk Do repose sur les principes de respect du vivant ("hwal" en coréen) et d'harmonie nécessaire entre l'humain et la nature. Sont également considérées comme fondamentales la cohésion du groupe et la solidarité. Enfin, comme le veut l'empreinte confucéenne, la relation entre l'enseignant et l'élève étudiant est considérée comme étant de la plus haute valeur. On trouvera aussi toutes sortes de textes, réflexions, digressions comme autant de petites sentiers cheminant dans l'art martial et au-delà.

Articles Récents

23 février 2010 2 23 /02 /février /2010 13:57
Quand le do-jang devient forum, c'est-à-dire espace libre d'échange des opinions

Dans le film que le groupe regarde ce matin, Maître Shifu emmène son élève Po, le gros panda rigoleur, un peu benêt, et fort maladroit dans la montagne pour lui apprendre le Kung-fu. Maître Shifu a bien du mal à l'admettre mais il lui faut transformer Po, cette créature fort disgrâcieuse à ses yeux, en guerrier dragon, c'est-à-dire, en celui qui maintiendra la paix dans la vallée.

Question posée aux jeunes gens de la salle, âgés de 5 à 10 ans.

- Où Maître Shifu emmène-t-il  Po pour lui apprendre le kung-fu ?

- A l'endroit où est né le kung-fu, répond Mat avec assurance.

- Oui, c'est cela, dit la prof satisfaite.
Mais comment s'appelle cet endroit ?

Louis demande la parole.
- Le lac des larmes sacrées.

- Oui, très bien ...
 A votre avis, pourquoi le berceau du kung-fu porte-t-il ce nom dans le film ? ajoute la prof.

Chacun propose, émet ses hypothèses, et on avance, jusqu'à ce qu'Oscar propose :

- Parce que apprendre le kung-Fu ce n'est pas toujours facile et qu'on peut être amené à verser des larmes.

L'instructrice est contente, plus même, elle est comme on dit "dans ses petits souliers" (mais ça ne devrait pas au Soo bahk Do ?)

Adriano veut cependant ajouter quelque chose.

- Des fois, quand on s'entraîne, on est tellement content qu'on pourrait se mettre à pleurer. C'est pour ça que l'endroit où est né le kung-fu s'appelle le lac des larmes sacrées.

La prof n'est plus dans ses petits souliers, puisqu'au Soo Bahk Do, on est toujours pieds nus. Prise de cours, elle félicite Adriano pour cette remarque fort judicieuse, qui  se justifie par le film lui-même. Et qui ouvre au mental des horizons de sérénité.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Camille 25/02/2010 13:52



Tu es définitivement prête à être instit' ;-)...