Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

_________________

SOO BAHK DO - Moo Duk Kwan










Recherche

 

 Bienvenue sur le blog Shiwol do-jang !


Shiwol do-jang est un espace mental construit en France à partir de la pratique de l'art martial Soo Bahk Do -Moo Duk Kwan. 
Le Soo Bahk Do est un art martial coréen, façonné par la culture et la tradition coréennes. Si certaines de ses techniques remontent à plusieurs centaines d'années, l'art dans sa forme moderne naît en 1945. La Corée recouvre tout juste sa liberté après 30 ans d'occupation japonaise lorsque Hwang Kee fonde son école Moo Duk Kwan à Séoul, d'où est issu le Soo Bahk Do.

blogfev09-001.jpg


La pratique du Soo Bahk Do repose sur les principes de respect du vivant ("hwal" en coréen) et d'harmonie nécessaire entre l'humain et la nature. Sont également considérées comme fondamentales la cohésion du groupe et la solidarité. Enfin, comme le veut l'empreinte confucéenne, la relation entre l'enseignant et l'élève étudiant est considérée comme étant de la plus haute valeur. On trouvera aussi toutes sortes de textes, réflexions, digressions comme autant de petites sentiers cheminant dans l'art martial et au-delà.

Articles Récents

15 novembre 2010 1 15 /11 /novembre /2010 19:31

Mis à part la démonstration au festival d'arts martiaux de Pusan, le 65ème anniversaire de l'école Moo Duk Kwan, et le Ko Dan Ja, il y a eu pour Shiwol un autre évènement en Corée: pour la première fois dans notre "courte" mais au combien dense histoire, une élève est passée 1er Dan. L'examen datait du mois du juin, mais la remise du diplôme des mains du Grand-Maître, s'est déroulée dans la salle centrale, "notre berceau" à tous, les élèves de l'école Moo Duk Kwan. Non sans que quelques élèves américains trouvent cet honneur un peu exagéré. "Pourquoi elle et pas nous" se taisaient-ils.

Cela s'est passé très vite le vendredi 15 octobre, à la fin de notre après-midi de travail en vue de la démonstration du lendemain. Presque rien finalement, un instant; le Grand-Maître a lu le diplôme en coréen, sans emphase. Il le lui a tendu, et l'instant plus tard, nous avions vieilli, comme si le temps avait été, jusque là et depuis longtemps, retenu.

C'est seulement plusieurs semaines plus tard que nous commençons à le comprendre. Et ces légers plissements qui apparaissent au détour d'un visage est comme l'effet d'un relâchement du temps. Premières rides d'expression sur la face lisse de Shiwol.

 

coree-010.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

franck 16/11/2010 14:55



Bravoooooo !



Dodeline 16/11/2010 19:30



Merci aussi à toi, Freaks, pour ton soutien fidèle.



Philippe M 15/11/2010 22:51



Mes félicitations à l'intéressée pour ce "long" cheminement.