Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

_________________

SOO BAHK DO - Moo Duk Kwan










Recherche

 

 Bienvenue sur le blog Shiwol do-jang !


Shiwol do-jang est un espace mental construit en France à partir de la pratique de l'art martial Soo Bahk Do -Moo Duk Kwan. 
Le Soo Bahk Do est un art martial coréen, façonné par la culture et la tradition coréennes. Si certaines de ses techniques remontent à plusieurs centaines d'années, l'art dans sa forme moderne naît en 1945. La Corée recouvre tout juste sa liberté après 30 ans d'occupation japonaise lorsque Hwang Kee fonde son école Moo Duk Kwan à Séoul, d'où est issu le Soo Bahk Do.

blogfev09-001.jpg


La pratique du Soo Bahk Do repose sur les principes de respect du vivant ("hwal" en coréen) et d'harmonie nécessaire entre l'humain et la nature. Sont également considérées comme fondamentales la cohésion du groupe et la solidarité. Enfin, comme le veut l'empreinte confucéenne, la relation entre l'enseignant et l'élève étudiant est considérée comme étant de la plus haute valeur. On trouvera aussi toutes sortes de textes, réflexions, digressions comme autant de petites sentiers cheminant dans l'art martial et au-delà.

Articles Récents

16 juin 2013 7 16 /06 /juin /2013 08:37

Voici quelques années, le président de la British Anthropological society de l'époque me demanda comment je pouvais expliquer que le peuple chinois n'ait élaboré aucune science. Je répliquai que cela devait être une illusion d'optique puisque la Chine possédait une "Science" dont le standard work était le Yi King, mais que le principe de cette science, comme tant d'autres choses en Chine, était totalement différent de notre principe scientifique à nous.

La science du Yi King repose en effet, non sur le principe de causalité, mais sur un principe non dénommé jusqu'ici-parce qu'il ne se présente pas chez nous- auquel j'ai donné, à titre provisoire, le nom de principe de synchronicité. Une fréquentation de la psychologie des phénomènes inconscients m'a forcé, depuis un grand nombre d'années déjà, à me mettre à la recherche d'un autre principe d'explication, puisque le principe de causalité me paraissait insuffisant pour éclairer certains phénomènes remarquables de la psychologie inconsciente. Je découvris en effet l'existence de phénomènes psychologiques parallèles entre lesquels il n'est absolument pas possible d'établir de relation causale mais qui doivent être placés dans un autre ordre de connexions. Une telle connexion me parut consister essentiellement dans la simultanéité relative, d'où le nom de "synchronicité". On dirait en effet que le temps n'est rien moins qu'une abstraction, mais bien plutôt un continuum concret renfermant des qualités ou des conditions fondamentales qui peuvent se manifester dans une relative simultanéité en différents endroits selon un parallélisme dénué d'explications causales : c'est le cas par exemple d'apparition simultanée de pensées, de symboles ou d'états psychiques identiques. On trouverait un autre exemple dans l'existence, mise en relief par Wilhelm, d'une simultanéité entre les périodes de style chinoises et européennes qui ne peuvent être mises en rapport de causalité les unes avec les autres.

C.G Jung, A la mémoire de Richard Wilhelm (1930)

 

Cornell Sanstitre3 1500px        

Joseph Cornell, Sans titre 3

 

Autre lien intéressant pour comprendre le fonctionnement du Yi King : 

http://wengu.tartarie.com/wg/wengu.php?l=Yijing&lang=fr

Partager cet article

Repost 0

commentaires