Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

_________________

SOO BAHK DO - Moo Duk Kwan










Recherche

 

 Bienvenue sur le blog Shiwol do-jang !


Shiwol do-jang est un espace mental construit en France à partir de la pratique de l'art martial Soo Bahk Do -Moo Duk Kwan. 
Le Soo Bahk Do est un art martial coréen, façonné par la culture et la tradition coréennes. Si certaines de ses techniques remontent à plusieurs centaines d'années, l'art dans sa forme moderne naît en 1945. La Corée recouvre tout juste sa liberté après 30 ans d'occupation japonaise lorsque Hwang Kee fonde son école Moo Duk Kwan à Séoul, d'où est issu le Soo Bahk Do.

blogfev09-001.jpg


La pratique du Soo Bahk Do repose sur les principes de respect du vivant ("hwal" en coréen) et d'harmonie nécessaire entre l'humain et la nature. Sont également considérées comme fondamentales la cohésion du groupe et la solidarité. Enfin, comme le veut l'empreinte confucéenne, la relation entre l'enseignant et l'élève étudiant est considérée comme étant de la plus haute valeur. On trouvera aussi toutes sortes de textes, réflexions, digressions comme autant de petites sentiers cheminant dans l'art martial et au-delà.

Articles Récents

22 avril 2011 5 22 /04 /avril /2011 07:06

Pour creuser l'hypothèse :

 

Le pitchagi est un coup de pied "malin", qui va assez bien avec la dimension ludique du taekyon, d'où cette l'idée que les pratiquants de taekyon l'auraient inventé (cf commentaire précédent sucité par Yotchol).

Malin, il l'est car sa trajectoire n'est pas linéaire (contrairement au coup de pied de face par exemple). Le principe d'exécution du coup de pied est de faire croire à une trajectoire linéaire (selon les  époques, faire croire en préparation à un coup de pied de face, ou de manière plus contemporaine, à un coup de pied de côté yopodo chagi).

Le pitchagi est donc trompeur par essence, c'est quelque chose qu'on a tendance à oublier, pour ne penser qu'à l'aspect technique, difficile il est vrai : engager la hanche d'un côté et changer de direction, la faire "sortir" de l'autre côté. Cette difficulté technique, c'est-à-dire en fait cette exigeance physique, ne doit pas nous faire oublier que la technique n'est jamais muette, mais toujours e xpressive.

 

 

pitchagi 4611

 

 


 

(à suivre)

Partager cet article

Repost 0
Published by Dodeline - dans Technique-Ki sool
commenter cet article

commentaires

Yotchol 22/04/2011 10:22



Le pitchagui s'emploie me semble-t-il également dans une configuration 1 contre X. Il vise un adversaire lattérale. On peut donc en déduire que le pitchagui est une arme sophistiquée, celle d'un
maître de la discipline qui ne recule pas devant le nombre de ses adversaires. Face à plusieurs adversaires, un combattant moins expérimenté serait déjà à terre ou en fuite. Celui qui se présente
en pitchagui se place d'autorité à un certain niveau, c'est presque une défiance (une menace) : "Faites attention les cocos… j'en suis là !"



Dodeline 22/04/2011 10:52



Ah ah ah ! Yotchol, toujours gourmand !